Une étagère presque toute simple en bois

1

Toujours pour faire suite au ré-aménagement de notre chambre après la fabrication de la tête de lit en bois de palette et des tables de nuit, je me suis lancé dans la fabrication d’une étagère en bois pour mettre au dessus du lit.

Rien de compliqué de faire une étagère ? Une planche, quelques équerres et le tour est joué ?

Sauf qu’alors qu’on discutait avec ma chérie de cette étagère, elle me dit :

Et si tu mettais un angle au milieu ?

Comme j’ai trouvé cette idée excellente, je m’y suis donc attelé. Il s’agit en fait de fabriquer une étagère horizontale avec une cassure au milieu. Toute la problématique est de dimensionner le tout afin de ne pas trop surélever l’étagère  à cause de la cassure tout en garantissant une solidité suffisante.

 

étagère en bois cassure

Le projet, crayonné un peu à l’arrache

 

La fabrication de l’étagère

Le bois utilisé provient de brico dépot et est à l’origine du plancher en pin. Il s’agit du même genre de bois que pour la ruche kenyane, même si celui ci à l’air d’être une essence différente. J’ai également utilisé les chutes pour fabriquer les plateaux supérieurs des tables de nuit.

 

plancher pin

La matière première

 

Il s’agit donc de plancher en pin de 22mm d’épaisseur et de largeur utilisable de 140mm (de mémoire). Une latte n’étant pas assez large pour l’étagère j’ai donc utilisé le rainurage existant pour coller ensemble deux lattes. J’ai réalisé cette opération deux fois. Une première pour les partie horizontales et une deuxième pour la cassure. Là encore, mes serre joints dormants se sont révélés très utiles.

 

serre joints dormants

Premier collage en cours de sèchage

Après avoir découpé mes éléments à longueur avec la scie à onglet, je me suis attaqué aux joints. J’ai choisi d’assembler le tout avec des tenons droits. Pour le bas de la cassure, rien de très compliqué, il suffit de tracer et de faire les découpes avec la scie sous table. Pour les angles à 45°, les découpes demandent l’utilisation de cales afin de maintenir les éléments dans la bonne position.

 

Tenons droits à 45 degrés

La découpe en cours, à 45°

 

A ce niveau, la préparation est très importante afin d’avoir des tenons qui tombent bien en place. Dans mon cas j’avais conçu le tout en 3D sur SOLIDWORKS et préparé des plans précis. En effet, étant donné que les découpes ne sont pas à 90°, les éléments ne sont pas réversibles et ont donc un sens de montage.

 

découpe tenons droit en biseau

plus qu’à assembler

 

Sauf que quand on est un boulet comme moi, qu’on a fait des plans précis, on se dit au dernier moment :

Ah oui, cet élément là, je dois le retourner avant de faire ma découpe.

Ce qui donne ceci :

fail tenon droit

#GrosBoulet

Qu’à cela ne tienne, j’ai donc recoupé et refait mon tenons dans le bon sens. J’en ai également profité pour modifier la largeur de l’étagère pour la ramener à 20cm au lieu de 25cm. Et du coup, petit montage à blanc avec de passer à la suite.

 

étagère angle

Montage à blanc, prêt à passer à la suite

 

La finition

Pour ce qui est de la finition, j’ai appliqué le même procédé que pour la tête de lit … ou presque.

C’est à dire que j’ai commencé par appliqué une couche généreuse de mélange eau-café. Pour la tête de lit j’avais utilisé du thé. L’objectif est de charger le bois en tanin, le pin en étant dépourvu à la base. Il suffit d’appliquer ensuite un mélange de vinaigre et de paille de fer pour faire griser le bois.

 

étagère en pin coloré au café

Avec juste le mélange à base de café

Avec juste le café, le pin prend déjà une belle couleur miel vraiment jolie. La couleur se rapproche d’ailleurs assez de celle de l’huile de tung, sans le coté « huilé » et donc vernissable. Je garde l’idée dans un coin de ma tête pour plus tard.

Et si vous vous demandez comment j’ai réalisé la décoction de café, j’ai juste mis à tremper une quinzaine de dosettes de café usagées dans un litre d’eau. Ça avait d’ailleurs bien fait rigoler mes collègues de me voir faire les poubelles !

J’ai ensuite appliqué mon mélange vinaigre-paille de fer. Puis après séchage, j’ai appliqué deux couches de peinture blanche. Sauf que à ce niveau là j’ai fait une erreur. En effet, pour la tête de lit, j’avais appliqué la peinture blanche directement et elle avait donc « pompé » une partie de la couleur. Ici pour je ne sais quelle bonne raison, j’ai fait les choses correctement et j’ai passé un coup d’éponge avant de peindre. La peinture blanche est donc restée … blanche.

Qu’à cela ne tienne, une couche généreuse de décoction de café a redonné un peu de foncé pour retrouver des teintes plus proches de ce que je veux. Un coup de ponceuse avec un grain 80 finit de donner un air vieillit au bois en révélant les différentes couches et couleurs.

 

bois cérusé blanc - pin sapin avec café et vinaigre + paille de fer

le rendu final

Il en reste plus qu’à placer les équerres pour monter le tout. Les équerres blanches sont fixées sur le dessus avec des vis traversantes afin de bien soutenir l’étagère. L’idée est de les utiliser comme serre livre.

Les équerres zinguées sont fixées sur le dessous et se placent dans des encoches prévues pour sur l’arrière de l’étagère. J’ai également mis un coup de blanc sur les parties métalliques afin de les camoufler.

 

étagère en pin blanc cérusé

Plus qu’à remplir tout ça

D’ailleurs au passage, vous remarquerez que l’étagère devait aller au dessus de la tête de lit et qu’elle a finalement atterri sur le mur d’en face … Du coup une fois remplie avec quelques livres, voilà à quoi elle ressemble :

 

étagère originale blanc cérusé bois

et voilà, finie !

 

 

Ce projet vous a plu ? Alors partagez-le et laissez moi un commentaire :-)
Et pensez aussi à vous inscrire à la newsletter pour ne pas rater les prochains articles (colonne de droite)
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments