Restauration de ma varlope en bois

0

Vous vous souvenez surement du rabot et de la varlope que j’avais acheté d’occaz’, à restaurer ? Je m’étais déjà occupé du Rabot Goldenberg et il me restait la varlope. Aujourd’hui je vous présente donc ce que j’ai fait avec. Pour info, une varlope est un rabot avec une semelle longue, utilisé pour dégauchir et aplanir des grandes longueurs.

A l’origine elle ressemblait à ça quand je l’ai achetée :

varlope - avant

Le coté pile

varlope - avant

le coté face … mieux mais pas top quand même

De toute évidence elle a subit des éclaboussures de peinture et est restée dans un environnement humide pendant un moment. Le fer et le contrefer sont quand à eux rouillés assez profondément.

Contrairement au rabot, elle est très simple et ne comporte que 4 pièces : le corps, le fer, le contrefer et le presseur. Pas de vis de réglage ni de poignée démontable. Cela impose d’ailleurs plus de complexité pour le réglage puisque celui-ci se fait au maillet.

La restauration de la varlope

Ici la restauration a d’abord consisté à tout bien poncer. Pour cela j’ai ressorti une plaque de verre, du papier de verre de 180, mon racloir et de l’huile de coude. Heureusement pour moi les taches de peinture et d’humidité n’étaient que superficielles. Et à l’exception d’un bout à l’avant, le bois est en excellent état.

Résultat, après un peu d’huile de coude la varlope rend déjà beaucoup mieux :

La partie avant de la semelle est d’ailleurs faite dans un bois différent. Je ne sais pas si c’est d’origine ou si c’est une réparation. Personnellement je penche pour la deuxième option, mais sans garantie. Par contre l’humidité et le temps ont fait un peu de dégât. Vu la profondeur de l’entaille, il faudrait enlever tout le morceau et le remplacer.

varlope humidité

L’humidité a fait du dégat …

Pour le coup j’avais une autre option en tête. En effet, après avoir vu la varlope ci dessous sur le net, je m’étais dit que je sculpterai bien la mienne pour lui donner un look un peu plus sympas. J’en aurais profité du coup pour retirer la partie abîmée, purement et simplement. Au final, je me suis abstenu, peut être pour une prochaine fois. Et puis au prix où on trouve des varlopes en bois d’occasion sur le bon coin, je me dis que je me ferai peut être plaisir à l’occasion, juste pour le fun. La partie abîmée restera comme ça pour le moment.

Superbe, n’est-ce pas ? Dire que c’est fait par un particulier, Chapeau !

(Source)

La finition

Puisque la sculpture a été mise de coté, j’ai donc finalisé le nettoyage de la varlope au racloir pour lui donner un aspect bien lisse et propre. Une couche d’huile par dessus et TADAAAAAMMMM :

varlope en bois restauration

Comme neuve ! Presque …

Tout comme pour le rabot, le fer et le contre fer ont étés poncés, nettoyés et affûtés à l’aide de la plaque de verre et du papier de verre à l’eau. Un coup de polissage finit de redonner de l’éclat à l’acier et donne un tranchant vraiment intéressant. Le nettoyage a d’ailleurs bien fait ressortir l’inscription sur le fer, qui avait quasiment disparue sous la rouille. Le polissage du tranchant a d’ailleurs fait apparaître plusieurs dureté dans le fer. Le bout est visiblement plus dur avec une démarcation marquée à quelques cm du tranchant. Mais en plus, la partie inférieure du fer, dans l’épaisseur (!) est différente et est BEAUCOUP plus dur. La différence est d’ailleurs visible à l’oeil nu :

tranchant fer Peugeot varlope rabot en bois

ce n’est pas la photo qui donne cet effet : la bande colorée sur la tranchant est beaucoup plus dure que le reste.

Après affûtage et lors du réglage, je me suis d’ailleurs amusé à faire du copeau d’un dixième de millimètre d’épais … c’est dire si ça coupe. Bon par contre il m’a fallu une bonne demi heure pour le régler correctement à coups de maillet à droite à gauche. Le plus compliqué a été de faire un copeau identique à droite et à gauche.

Afin de donner un peu plus d’éclat au bois de la varlope, j’ai passé un coup de cire, et je dois dire que le rendu est vraiment propre. Sur la photo précédente, l’huile était tout juste appliquée, d’où l’impression trompeuse de brillance. Avec la cire le rendu restera et donne en prime un touché très agréable.

varlope restaurée

oui oui c’est bien la même !

La photo ne rend pas bien le brillant du fer mais il est bien là, même si la rouille a laissé des marques assez profondes dans l’acier.

varlope en bois restaurée

comme neuve en fait, prête à être utilisée

Pour l’instant je n’ai vraiment de besoin, mais j’ai hâte de l’utiliser. Je pense que ce sera pour re-surfacer mon établi qui commence à avoir quelques trous et bosses pas très pratiques. J’en profiterai d’ailleurs pour le refaire entièrement afin de le rendre plus rigide. Un jour. Peut être …

Ce projet vous a plu ? Alors partagez-le et laissez moi un commentaire :-)
Et pensez aussi à vous inscrire à la newsletter pour ne pas rater les prochains articles (colonne de droite)
5 3 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments